Lycée - Série Économique et Sociale (ES)

BAC ES : sciences économiques et sociales

Mette le titre de l'image ici

Jusqu'à l'année scolaire 2019 - 2020.

Un large éventail de formations s’ouvre au titulaire du baccalauréat sciences économiques et sociales qui peut envisager des études dans de nombreux domaines.

Les études de sciences économiques et sociales au Lycée permettent à l’élève d’acquérir une solide culture générale que ce soit dans le domaine économique, c’est-à-dire la création et la répartition des richesses au sein et entre les nations, et sociologique, à savoir l’étude de la vie des individus en société, ainsi qu’en sciences politiques.

Profil requis : cette formation s’adresse aux élèves curieux, souhaitant mieux comprendre la société dans laquelle ils vivent, pouvoir analyser l’actualité et la décrypter avec pertinence.

 

Programme

En Terminale
 

La spécialisation devient plus forte. Des enseignements communs demeurent (LV1 et LV2, EPS, éducation civique, juridique et sociale), à côté des enseignements spécifiques qui ont un poids plus important qu’en première :

  • Sciences économiques et sociales (coef. 7 ou 9)
  • Mathématiques (coef. 5 ou 7)
  • Histoire-géographie (coef. 5)
  • Philosophie (coef. 4).

De plus, s'ajoute un enseignement de spécialité au choix permettant d’acquérir des profils différents dans la perspective d’une poursuite d’études :

  • Mathématiques
  • Sciences sociales et politiques
  • Économie approfondie.

Sans oublier, en 1re et en terminale

  • Pour tous les élèves, 2 h hebdomadaires d’accompagnement personnalisé (soutien et approfondissement scolaires ; aide à l’orientation)
  • Deux enseignements facultatifs (au maximum) au choix dont seuls les points supérieurs à 10/20 seront pris en compte à l’examen du bac.

 

Choix d'un enseignement de spécialité d'1 h 30 par semaine :

  • Sciences politiques ou
  • Mathématiques

 

Poursuite d’études

Le baccalauréat en sciences économiques et sociales n’a pas pour vocation l’accès direct au marché du travail même si cela se conçoit soit dans le secteur privé (entreprise, association) ou dans le secteur public (administration publique avec entrée sur concours).

En revanche, de nombreuses formations post-baccalauréat sont envisageables hormis les études purement scientifiques et la médecine.

Des formations courtes :

  • Les brevets de technicien supérieur (BTS) en banque assurance, en commerce qu’il soit national ou international, en gestion des entreprises…
  • Les diplômes universitaires de technologie (DUT) en banque assurance, en comptabilité et gestion, en gestion des entreprises, en techniques de commercialisation…
 

Des formations longues :

  • Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) que ce soit école de commerce, lettres et sciences sociales (Khâgne B/L),
  • L’université : licence en sciences de gestion, en droit, en administration économique et sociale, en histoire ou géographie, philosophie, en littérature étrangère ou en langues étrangères appliquées puis Master.
  • Les écoles spécialisées comme École de journalisme, Institut d’études politiques, école d’infirmière, école d’éducateur spécialisé avec entrée sur concours.